Aiguille du Moine 3412 m. Arête Sud Classique

Catégorie : Montagne, Escalade, Via Ferrata

Sortie du 28 et 29 juin 2008.

Topo Philippe C.

 

Ils étaient huit à partir. Quatre d’entre eux ont réalisé une conquête sportive sans bavure (il faut dire que l’un d’entre eux connaissait les lieux) Les autres, davantage contemplatifs, ont tranquillement (tout de même assez activement) profité de cette belle journée ensoleillée pour gravir le même itinéraire.

Ils sont tous partis du refuge du Couvercle à quatre heures du matin. Dans l’obscurité, Denis mène la troupe. Malgré la chaleur de la nuit, ils chaussent les crampons pour remonter le petit glacier. Le jour pointe, la rimaye passe bien. Après quelques mètres sur une roche compacte, ils retrouvent les vires du cheminement. Les deux premières cordées filent à grand pas vers le gendarme coiffé et franchissent «Le Dièdre» au coin de bois « douteux ». Elles arriveront au sommet vers dix heures.Le Dièdre au coin de bois

Les deux autres cordées qui enchaînent tranquillement le parcours sont distancées mais elles font bon chemin dans cette immensité rocheuse sans repère évident. Elles aussi graviront « Le Dièdre » au coin de bois et la cheminée étroite. Sac coincé, mouflage, glissade ; un coinceur bien coincé est abandonné. Elles sont au sommet vers midi. Nouveau moment bonheur dans le silence de l’immensité. Contemplation sur 360° et vues plongeantes sur les glaciers. La descente dans le labyrinthe de pierre est longue mais après multiples contours, sauts, glissades,Rappel dans la descente passages rapeux, et une belle glissade sur le cul pour descendre le petit glacier, nos quatre montagnards sont de retour au refuge à 14h45.Arrivée là, ils deviennent tout à coup très énergiques. En effet l’enjeu est de ne pas rater le dernier train. En quelques minutes, ils s’abreuvent, mangent, rechargent leurs sacs et s’envolent comme des papillons vers les échelles vertigineuses et la Mer de glace. Finalement, ils arrivent à la gare du Montenvers et sautent dans l’avant dernier train qui démarre à 17h10. A cette heure, les deux cordées sportives sirotent déjà dans un bar de Chamonix.

Les cordées sportives : Philippe C. et Denis M. ; Yoann T. et Vincent B.

Les cordées contemplatives : Philippe A. et Philippe B. ; Florent M. et David C.

Les photos de Philippe A. sont ici, celles de Denis ici,

et bientôt, celles de Yoann seront , celles de Philippe B. seront ici, celles de Florent seront ici.

Philippe C., Denis M., Yoann T. et Vincent B., Juste avant Florent et l'aiguille VerteOù nous devions aller!

 

Partager Suivre