Hiérarchie des groupes Shimano

Shimano est un fabricant de composants japonais, l’entreprise « familiale », créée en 1921 est leader sur le marché du cycle et de la cane à pêche (moulinets et canes).

Shimano propose pas moins de 9 gammes en VTT, du meilleur au pire. L’entrée de gamme (en dessous de l’Alivio) fonctionne correctement mais sa durée de vie, sa solidité et sont confort d’utilisation sont réduits, le Deore est une valeur sure.

En course le même principe s’applique l’entrée de gamme propose des composants plus lourds et offrant moins de confort d’utilisation.

Les groupes SHIMANO

COURSE / Route: VTT / DH / VILLE:
  • Dura-ace normal et Di2 (électronique) – (Compétition)
  • Ultegra (anciennement 600) normal et Di2
  • 105
  • Tiagra
  • Sora
  • Claris – entrée de gamme, moins durable
  • Tourney – entrée de gamme, moins durable
  • XTR (Compétition) et XTR Di2 (électronique)
  • SAINT chape courte à blocage pour DH (Downhill)
  • XT (Deore XT) et XT Di2 (électronique) et DH
  • ZEE chape courte à blocage pour DH (Down Hill)
  • SLX (anciennement LX)
  • Deore (Anciennement STX, Exage)
  • Alivio – entrée de gamme, très correct
  • Acera – entrée de gamme,  peu durable
  • Altus – entrée de gamme,  peu durable

Moyeux à vitesse (Ville / et Trekking pour l’Alfine)

  • ALFINE
    ALFINE Di2 (électronique)
    NEXUS
    NEXAVE

BMX

  • DXR

GRX 10 et 11V

Il aura fallut quelques années à Shimano pour exploiter la niche grandissante du Gravel avec les groupes GRX 10 et 11 vitesses.
Les dérailleurs arrière GRX sont compatibles avec les commandes routes shimano et réciproquement les commandes GRX sont compatibles avec les dérailleurs arrière route.

Par contre la ligne de chaine de pédalier GRX est supérieure de 2.5mm à celle des composants routes, un pédalier GRX nécéssite donc un dérailleur avant GRX. Le pédalier est le même en mono et bi-plateau (pour le moment). Cassettes et chaînes sont conventionnelles.


Dynasis

Les commandes Dynasis n’ont pas le même tirage que les autres, on ne peut donc pas mixer les composants dynasis avec les autres groupes, comme c’était possible auparavant chez shimano

Composants Shimano durables et anciens

Tout ce qui dure se paye, les composants sont construits pour durer à partir de la gamme Deore, la gamme SLX (anciennement LX) est réputée comme étant le meilleur compromis en matière de coût / longévité / légèreté / confort d’utilisation. La gamme Allivio reste très correcte, mais la finition a baissée (pour respecter la hiérarchie).

Après le SLX, chaque montée en gamme réduit le poids du groupe de composants d’une centaine de grammes environ – notez que les fabricants ne publient pas le poids sur leur site pour une augmentation de 100€ par palier. Les choses changent entre la gamme XT et XTR puisque l’augmentation prend 5 paliers d’un coup (3x le prix d’un groupe SLX), l’on entre  là dans le domaine de la compétition ou quelques grammes gagnés se négocient à prix d’or.

En haut de gamme (XTR), la légèreté des composants se fait au détriment de leur longévité (matériaux ultra-légers moins résistants).

En matière de composants de route…

Ces composants sont d’avantage prévu pour rouler, les entrées de gamme reste très correctes tant qu’on ne leur en demande pas trop.

9 vitesses, 10 au plus pour avoir des composants qui ne s’usent pas trop vite.

9-10-11-12… vitesses

L’augmentation de vitesses, donc du nombre de pignons de la cassette n’apporte pas de gain de performance significatif en dehors de la compétition. Le gain réel est pour les fabricants car s’en est terminé des chaînes et roues libres quasi inusables des vélos d’antan.  Au delà de 9 vitesses, chaînes, pignons et plateaux deviennent extra-fins et s’usent de plus en plus vite effet accentué par le croisement de la chaîne. En 11 vitesses, les plaques des maillons de la chaîne ont moins d’un mm d’épaisseur.

Nouvelles gammes de composants et marketing

Shimano a introduit de nouvelles gammes de groupes en VTT, spécialisés DH (Downhill) / descente les SAINT et ZEE, à l’exception du design la seule différence avec les autres groupes réside dans la fonction de blocage de la chape du dérailleur arrière beaucoup secoué en DH. Concrètement cette petite fonction qui n’a rien de révolutionnaire, ni de très couteux, double le prix du dérailleur par rapport à un ultegra. La DH coute chère, les composants soumis à rude épreuve s’usent vite et les fabricants sont bien disposés à augmenter leur marge.

Introduction de l’électronique dans les composants de vélos de course haut de gamme

Simplifier et automatiser au maximum sont les fondements du système consumérisme, il est probable que l’électronique réservée aujourd’hui au très haut de gamme se répande dans les autres gammes au fil du temps pour satisfaire les amateurs de gadget et de moindre effort à produire. En compétition un DI2 (shimano) ou Etape (sram) auront un intérêt indiscutable, dans le monde réel, pour avoir testé les deux, ça relève pour moi du gadget pur et simple.

Infos complémentaires

 

ass

55 réflexions au sujet de « Hiérarchie des groupes Shimano »

    1. Arnaud L'auteur

      Bonjour,
      Le tiagra est en 10 vitesses avec d’après Shimano les freins sont 30% plus puissants que les groupes inférieurs (groupe 2019), soit l’équivalent du groupe 105, mais moins léger.
      Le sora est en 9 vitesses et très robuste (chaîne plus épaisse que les 10, 11 vitesses) toujours d’après shimano.
      Pour ma part je suis en Rohloff et la chaîne ne subissant plus de croisement dure 3 à 4x plus longtemps.

  1. Tourer

    Un grand merci pour ces informations quasi-introuvables sur le web, le marketting faisant tout pour qu’on ne puisse juger qu’au prix !

    @Arnaud (si possible, et dans le cas où la donnée est connue par expérience ou non):
    – Y’aurait-il moyen de combiner cette hiérarchie avec celle des SRAM pour avoir une comparaison inter-marques ? Mais aussi, inter-discipline (route/VTT, etc) ?
    – Et également d’ajouter une estimation du kilométrage avant un changement de pièce (expérience ou non).
    – Dans le post, il est mention de « car s’en est terminé des chaînes et cassettes quasi inusables des vélos d’antan ». Avant quelle date « antan » signifie ? (avant les années 90, 80 70 ?)
    – J’ai vu qu’un Genesis Croix de Fer de 2010 avait un groupset de Shimano Tiagra. Si je ne me trompe pas, c’est bien ce vélo qui a permi à Vin Cox de réaliser un Tour du Monde en 2010. Est-ce que ce groupset a vu sa qualité baissé sournoisement (comme tout produit de consommation ces cinq dernières années), le rendant incompatible avec un Tour du Monde ?

    Pour alerter les autres, j’ajouterais que les dérailleurs électriques ne sont pas du tout fiables, car pas mal de coureurs du Paris-Roubaix 2019 ont eu des problèmes avec (shifter ne répondant plus donc blocage sur une vitesse par ex, etc).
    Non seulement ça, mais en plus ceux-là nécéssitent des outils spéciaux que même les vélocistes n’ont pas. Cela signifie donc un renvoi chez les constructeurs pour les réparer, ce qui n’est quasi jamais rentable par rapport au rachat d’une nouvelle pièce.
    C’est aussi pour cette raison que tout le monde essaye de nous pousser à l’électrique (les voitures électriques ont le même problème avec les boîtiers propriétaires), car ils auront le contrôle total sur l’obsolescence programmée (le plus gros pollueur de la planète) que l’on ne pourra pas éviter contrairement au mécanique et ce, sans même avoir parlé:
    – Des batteries qui deviendront de moins en moins changeables car soudées/propriétaires sur le moyen-long terme (comme sur les téléphones portable depuis 2015).
    – L’activation d’une obsolescence programmée via un compteur (ex: nombre d’impression d’une imprimante, donc nombre de changements de vitesses sur un vélo par ex)
    – Le sous-dimensionnement de certains composants électroniques (condensateurs faiblards sur la quasi totalité des télés, adaptable au monde vélo pour l’électronique des VAE par ex)

    Bref, dîtes non à l’électrique qui ne fera qu’empirer les choses contrairement à ce que l’ont essaye de nous faire croire !

    Répondre
    1. Arnaud L'auteur

      Bonjour

      @Arnaud (si possible, et dans le cas où la donnée est connue par expérience ou non):
      – Y’aurait-il moyen de combiner cette hiérarchie avec celle des SRAM pour avoir une comparaison inter-marques ? Mais aussi, inter-discipline (route/VTT, etc) ?

      tout est possible si vous pouvez payer une équipe pour faire ça ou motiver suffisamment de bénévoles que ça enchanterait, dans des clubs par exemple, il est également possible d’interroger régulièrement des vélocistes.

      – Et également d’ajouter une estimation du kilométrage avant un changement de pièce (expérience ou non).

      Réponse identique à la précédente.
      J’ai des retours sur les transmissions pour le voyage mais c’est toujours à prendre avec des pincettes :
      – poids du pilote et du chargement
      – soin apporté à ne pas croiser chaîne et pignons
      – soin apporté à effectuer des changements de vitesse en soulageant la transmission
      – soin porté au nettoyage régulier de la transmission
      – etc.

      – Dans le post, il est mention de « car s’en est terminé des chaînes et cassettes quasi inusables des vélos d’antan ». Avant quelle date « antan » signifie ? (avant les années 90, 80 70 ?)

      Je parlais d’avantage de roues libres.
      A chaque ajout de vitesse, après la 6e on va dire, les cassettes / roues libres et chaînes ont commencé à s’affiner de plus en plus.
      A partir de 9 vitesses, les groupes ont commencé à provoquer de sérieux râlements dans le monde des ateliers associatifs, où s’effectue le plus de récup d’anciens composants. Personne ne voulait installer du 9 vitesses.
      Les chaînes ne pouvaient plus se réutiliser (souvent trop usées et nécessitant un pin neuf ou une attache rapide pour être reconnectées).

      – J’ai vu qu’un Genesis Croix de Fer de 2010 avait un groupset de Shimano Tiagra. Si je ne me trompe pas, c’est bien ce vélo qui a permi à Vin Cox de réaliser un Tour du Monde en 2010. Est-ce que ce groupset a vu sa qualité baissé sournoisement (comme tout produit de consommation ces cinq dernières années), le rendant incompatible avec un Tour du Monde ?

      De nombreux groupes sont aptes à un tour de monde, à condition de changer régulièrement les pièces d’usures que sont chaînes, cassettes et plateaux, roulements, jantes, etc.
      Du coup que reste-t-il vraiment d’origine au bout du voyage?

      Après, le durable existe encore, une transmission rohloff est capable de dépasser les 300.000km.
      A l’achat ça va avoisiner le coût d’un groupe « électronique », pour une durabilité qui n’a rien à voir, et un petit surpoids de bien 500g 😀

      cordialement

Répondre à Christian Macairet Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Associer un avatar à mon adresse mail avec Gravatar (pas de spam, fonctionne aussi sur les autres blogs)