Vélo

0416-velo-coolriders-orgLe vélo comme un art de se déplacer à un autre rythme en brulant ses calories plutôt que du pétrole.

Photo ci-contre : échanges entre passagers de carrioles artisanales.

 

Le vélo du futur

Felix-Millet-1897-photo-gerard-delafond

Le vélo du « futur » à été inventé à la fin du 19e siècle, il fut nommé: la motocyclette. (Ci-contre Photo de Gérard Delafond cc, la Moto de Félix Millet, 1897).

 

Se déplacer…. sainement!

Dans un monde de plus en plus sédentaire et dématérialisé, le déplacement à vélo permet d’entretenir sa forme physique et d’être d’avantage en contact avec la nature, l’environnement et les gens. Sur ces points le déplacemen ten  vélo s’oppose à l’automobile qui maintient son utilisateur dans une bulle.

Les vélos anciens, valeurs sures qui traversent le temps… enterrant les vélos jetables génération après génération.

Un vélo bon marché ne vivra pas longtemps si on l’utilise quotidiennement et pour cause, tous les composants d’un tel engin sont fabriqués au plus bas coût, le but des industriels n’étant pas de produire un moyen de déplacement efficace est durable, mais juste de générer un bénéfice rapide et renouvelable avec l’illusion que le neuf est mieux que l’ancien.

Le fossé qui sépare les vélos récents jetables et les anciens s’explique simplement : Jadis les vélos étaient conçus comme des moyens de transport à part entière, fabriqués pour vivre, transporter des charges, partir en vacance.

Un bon vélo traverse le temps, se répare, se repeint, s’améliore au besoin…

Le design intemporel des vélos anciens.

Le design triangulé né dans les années 50 est un classique toujours présent au catalogue des fabricants de vélos.

Ci-dessous un Koga Randonneur (F) triangulé en acier Cromo (2013), un ensemble cadre et fourche SOMA Mixte en acier Tange Infinity (2013) et un Rhonson triangulé Mixte en acier des années 50.

.velo-rhonson-triangule-annees-50cadre-koga-cromo-triangulesoma-buena-vista-tange-infinity

Comprendre comment ça marche

reparer-son-veloComprendre le fonctionnement de son vélo permet de dépanner sois même en quelques minutes les petites pannes.

Les « marchands » et autres « vélocistes modernes », sont trop souvent prêts à vous vendre un vélo neuf quand une petite réparation suffit à faire rouler le votre. Certains assurent, à l’ère du tout jetable, qu’un vélo ancien ne se répare pas. Si vous croisez un de ces hurluberlus invitez-le à visiter un atelier associatif.

Do it yourself (Faites-le vous-même)

La majorité des ateliers vélos associatifs invitent le cycliste à l’autonomie en lui apprenant à réparer lui même son vélo. Photo ci-dessus, auto-réparation/customisation de Vélo au Petit vélo dans la tête (Grenoble).

Pour ceux qui n’ont pas le temps de tenter l’aventure de la mécanique, il existe des vélocistes  passionnés prêt à entretenir votre monture, à vous de les trouver.

Voir aussi

Partager Suivre