Les Ateliers de la Fourmi…

Création et montages de Vélos de voyage et de ville, made in Grenoble.

Des cycles qui privilégient fiabilité, solidité et style.

  • Neuf sur base : Surly, Soma, Rohloff, etc.
  • Recyclés : assemblés à partir de bases Vintage / occasion éprouvées modernisées avec des composants neufs.

Les Ateliers de la Fourmi proposent aussi :

  • entretien et réparation des vélos;
  • modernisation;
  • l’électrification;
  • services de révision des vélos issus des ateliers de la fourmi.

Ci dessous, les débuts des ateliers de la Fourmi.

Ateliers-de-la-fourmi

Biographie Arnaud

Créateur de vélo, Photographe.

Après des études en arts appliqués à la publicité (C&M / Etic, Blois) il a travaillé dans l’audiovisuel comme infographiste avant de se tourner vers la formation et la mécanique.

Ancien motard amateur de BMW il a un goût affirmé pour les engins fiables, solides, bien finis et aussi à l’aise en ville qu’en voyage. Ses vélos suivent cette inspiration, conçus pour la vie de tout les jours et le voyage.

A ses temps libres, il partage ses connaissances mécaniques en tant que bénévole co-fondateur de l’association grenobloise La Citrouille (Ateliers vélo nomades sur Grenoble et environ).

Il a également été bénévole actif de l’association un Petit Vélo dans la tête où il a beaucoup appris, notamment auprès des ses amis grands voyageurs à vélo.

Après des années d’apprentissage associatif et auto-apprentissage, il a validé et modernisés ses acquis et optimisé ses savoirs faire lors une formation de technicien cycles (CNPC de Meylan) à l’issue de laquelle il obtenu un certificat de qualification professionnelle (CQP Technicien Cycles).

L’esprit des Ateliers de la Fourmi

Efficacité, durabilité, esthétique.

Le vélo est un moyen de déplacement parfaitement adapté à l’époque, il permet de se déplacer et d’entretenir sa forme physique tout en offrant au cycliste la possibilité de maintenir un contact cordial avec le monde extérieur.

Sur ce point le vélo est en opposition avec l’automobile moderne dont les caractéristiques générales tendent à maintenir l’utilisateur dans une bulle aux vitres teintées.

Loin de vouloir généraliser ce constat nous prêchons pour l’harmonie entre les différents moyens de déplacement qu’ils soient motorisés où non, et pour la cohabitation cordiale des usagers de la chaussée.

Partager Suivre